Skip to content

Urbanisation du bel Event : l’idée saugrenue du pdt du club de la Vatine

IMG_0526

Conciergerie d’entreprises, PDIE (plan de déplacements inter entreprises), crèche inter-entreprises… le Club de la Vatine s’était plutôt signalé ces dernières années par le portage de projets aussi innovants que remarquables. La sortie du jour de son Président dans Paris-Normandie , où il préconise de transformer 20 ha de zone naturelle et agricole sur le secteur du Bel Event en zone de bureaux, donne malheureusement à voir une vision aussi classique que rétrograde du développement économique.

Stéphanie Taleb-Tranchard, pdte du groupe des élus municipaux Mont Saint Aignan Autrement et Cyrille Moreau, pdt du groupe des élus EELV à la CREA lui ont apporté dans la journée la réponse des écologistes. Un excellent argumentaire en guise de mise au point :

” Jeudi 21 février, le Président du Club de la Vatine a déclaré que la volonté de la municipalité de préserver la ferme des bouillons, et plus largement les terrains du Bel Event, n’était pas bonne d’un point de vue économique.

Pour les élu-es écologistes de Mont-Saint-Aignan et de la CREA, c’est tout le contraire : la poursuite du développement de la zone d’activité sur le Bel Event serait une erreur économique, tant pour la ville que pour la CREA.

En effet l’agence d’urbanisme a démontré lors des études préalables sur la création d’une nouvelle gare rive gauche de Rouen que notre agglomération avait un déficit de 10 000 emplois tertiaires supérieurs par rapport aux agglomérations équivalentes en taille. Ce déficit s’explique notamment par l’absence d’un pôle de bureaux majeur connecté par les transports collectifs performants à la gare.

Aujourd’hui lorsqu’une entreprise cherche à implanter une activité de plus de 500 salariés et qu’elle cible potentiellement Rouen, il lui est impossible de trouver une offre de bureau existante. Ainsi depuis des années, nous passons à côté de plusieurs milliers d’emplois liés à ces projets. C’est pourquoi la CREA a récemment décidé de changer de stratégie en matière de développement économique et d’arrêter la dispersion de l’offre tertiaire sur des zones d’activités sur les terres agricoles et espaces naturels.

C’est pour cela que la CREA a décidé de privilégier le renouvellement urbain, la réalisation de zones d’activités sur des friches urbaines et industrielles et de favoriser la concentration de l’offre tertiaire sur des pôles de bureau connectées aux transports structurants.

En outre sur un plan écologique, on ne peut mettre au même niveau la volonté du Club de la Vatine de mettre en service une navette de transport privée entre Rouen et la Vatine, et la destruction définitive de 20 hectares d’espaces naturels et agricoles en coeur d’agglomération !

Cet espace pourrait à la fois constituer un poumon vert, un réservoir de biodiversité, mais aussi un centre d’éducation à l’environnement, sans oublier l’accueil d’activités maraîchères et agricoles qui pourrait fournir en circuit court les habitants de Mont-Saint-Aignan et les salariés de la Vatine.

C’est pourquoi les élu-es écologistes de Mont-Saint ont déposé en Conseil municipal des amendements visant à protéger l’espace du Bel Event, et agissent également à la CREA pour que ce site soit inscrit comme espace agricole protégé dans le cadre du Schéma de cohérence territorial en cours d’élaboration. ”

No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

POUR UN NEW DEAL ÉCOLOGIQUE Ecologiste rouennais. Vice-président de la Région Haute-Normandie, chargé de l'économie sociale et solidaire, l'économie des territoires (agriculture, pêche, tourisme, forêt), la coopération Nord Sud.