Skip to content

L’actualité de Jean Jaurès : « Si les morts ne parlent pas aux vivants, leurs écrits et la mémoire de leurs actes peuvent éclairer les nôtres. » appel militant

« Jaurès soutint les grèves ouvrières et défendit le capitaine Dreyfus comme l’ouvrier Jules Durand. Nul doute qu’il ne séparerait pas gauche sociale et gauche morale, réalisme et radicalité, réforme et révolution comme il n’aurait pu imaginer que le socialisme coupât lui-même son lien avec les ouvriers. Jaurès défendit la séparation de l’Eglise et de l’Etat sans hostilité pour les croyants d’aucune religion. »

Cet extrait de l’appel à lire ci dessous résume à merveille les motivations du groupe d´initiateurs de cet appel. Citoyens et militants politiques (EELV, PS, Front de gauche/ensemble) réunis au lendemain de l’échec majeur des municipales,  nous avons constaté aux européennes la confirmation du risque politique consécutif à l’absence d’un projet de gauche renouvelé et mobilisateur . Et nous nous sommes retrouvés sur la conviction que la défaite est culturelle : c’est la défaite d’une gauche qui a délaissé depuis trop longtemps le combat des idées et apparaît collectivement en panne de vision d’avenir et de solutions concrètes pour changer la vie. Il s’agit donc bien là de tester l’intérêt du plus large public pour une démarche de fond, à l’exclusion de toute prétention à marcher sur les platebandes de nos formations politiques respectives. La diversité, et le nombre des premiers signataires qui ont rapidement manifesté leur intérêt pour la démarche, l’élargissement à de nouvelles sensibilités de la gauche politique (PCF, PRG, PG) et sociale est un premier signe encourageant.

Créer un espace d’échanges et de débat citoyen, allier l’exigence intellectuelle et le refus de tous les sectarismes, sortir des sentiers battus… C’est le sens que nous voudrions donner à nos échanges. « Inviter » Jean Jaurès, 100 ans après son assassinat, est une idée qui s’est dès lors  imposée d’elle même !

Pour une commémoration militante du centenaire de la mort de Jaurès.

Il y a cent ans, était assassiné Jaurès, un homme qui n’eut de cesse de mobiliser la conscience de l’humanité contre la domination du capital et pour ce faire, de tendre tous les ressorts de la démocratie hérités de la révolution française.

Cent ans plus tard, La libre circulation des marchandises et des capitaux ne garantit ni la satisfaction des besoins humains fondamentaux, ni la pérennité des ressources naturelles. Le libre jeu démocratique s’avère impuissant quand la rage déborde des espérances brisées, des promesses non tenues, des institutions obsolètes. Le laissez-faire détruit et désespère.

La gauche vient de subir une grave défaite électorale. Femmes et hommes de tous les courants de la gauche, nous considérons qu’il faut cesser de reculer. Si mille débats et combats sont à mener pour laver l’affront et éviter une catastrophe politique, il est en même temps nécessaire de relever le drapeau de la gauche et le nom de Jaurès y est brodé tout en haut. Peut-on admettre que l’anniversaire de sa mort soit simplement coincé entre deux parades militaires commémorant la grande boucherie qu’il a cherché à éviter jusqu’à son dernier souffle ?

Jaurès soutint les grèves ouvrières et défendit le capitaine Dreyfus comme l’ouvrier Jules Durand. Nul doute qu’il ne séparerait pas gauche sociale et gauche morale, réalisme et radicalité, réforme et révolution comme il n’aurait pu imaginer que le socialisme coupât lui-même son lien avec les ouvriers. Jaurès défendit la séparation de l’Eglise et de l’Etat sans hostilité pour les croyants d’aucune religion. Jaurès réalisa l’unité des socialistes et la collaboration avec le syndicalisme pour créer les conditions de la transformation sociale. Jaurès ne négligeait nulle avancée ni réalisation concrète sur la voie de la justice et de l’égalité, en leur insufflant toujours le sens du combat général. Jaurès se passionnait pour l’éducation et l’enseignement, confiant dans les capacités des jeunes générations. Jaurès transmettait l’héritage de la France révolutionnaire à une plus large humanité de peuples européens et coloniaux. Jaurès dénonçait la diplomatie secrète, celle qui se fait dans le dos des peuples et à leur détriment.

Nous militants de gauche, syndicalistes, socialistes, écologistes, communistes, artistes, historiens et citoyens engagés, souhaitons organiser une commémoration militante de la mémoire de Jaurès. Nulle intention de canoniser Jaurès, simplement souligner l’actualité de ses combats et de sa pensée, nous envisageons donc d’inviter un historien qui décrira avec toute sa rigueur scientifique ce que fut cet homme au-delà des mythes. Si les morts ne parlent pas aux vivants, leurs écrits et la mémoire de leurs actes peuvent éclairer les nôtres.

PREMIERS SIGNATAIRES

Signer en ligne ICI

Jean-Louis Amans
Diana    Armengol Markarian
François    Auber
Valérie    Auvray
Franck    Baguet
Myriam    Bakkali Prusinowski
Jean-Marie    Barbazanges
John    Barzman
Jean-Michel    Bérégovoy
Bruno    Bertheuil
Philippe    Besnard
Jean-Claude    Biard
Jean-Claude    Branchereau
Marc-Olivier    Caffier
Dominique    Chauvel
Jean Paul    Commare
Florence    Cordonnier Rosée
Barta    Dekkiche
Ludovic    Delesque
André    Delestre
Denise    Delestre
Yves-Marie    Devillers
Jean-Numa    Ducange
Michelle    Ernis
Jean-Yves    Flaux
David    Fontaine
Guy    Gaillard
Jean-Loup    Gervaise
Valérie    Gibert-Thieulent
Colette    Gluck
Gérard    Gonac’h
François    Grébonval
Elisabeth    Haw
Florence    Hédouin-Léautey
Jacky    Héloury
Marcel    Hodiesne
Patrick    Jeanne
Hélène    Klein
Elisabeth    Labaye
Denis    Lacaille
Olivier    Lainé
Frédéric    Lamblin
Benoit Leclerc
Pierre    Leconte
Françoise    Lesconnec
Alain    Létuvé
Pierre    Louvard
Cécile    Madeline
Jean-Louis    Maillard
Jean-Claude    Malo
Stephane Martot
Brigitte    Merlin
Laurent    Moinet
Véronique    Moinet
Cyrille    Moreau
Nicole    Moulin
Olivier    Mouret
Joachim    Moyse
Jean    Payen
Benoît    Petel
Christophe    Pouliquen
David    Querret
Christian    Roger
Dominique    Sanson
Marie    Savoye
Patrice  Siard
Françoise    Siard
Laura    Slimani
Joël    Soury
Claude    Taleb
Stéphanie    Taleb Tranchard
Jean-Claude    Thomas
Laurence    Tranchard
Jean-Luc    Varin
Jean-Bernard    Vatinel
Jean-Luc    Viaux
Olivier    Vives-Carceller
Guy    Wurcker
CONTACT : centenaire.jaures@orange.fr
Crédit photo : PHOTOPQR/MAXPPP
No comments yet

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS

POUR UN NEW DEAL ÉCOLOGIQUE écologiste, conseiller régional de Normandie