Skip to content

Articles avec le mot-clé ‘Adress’

Politique régionale ESS : un trou dans la raquette

Ca n’était pas gagné et c’est une bonne nouvelle : l’exécutif régional propose d’adopter le 6 février une « nouvelle » politique en faveur de l’économie sociale et solidaire et celle ci ne fait pas table rase des outils innovants mis en place en Haute-Normandie depuis 10 ans.

Ainsi le rôle de l’Adress (l’agence pour le développement de l’entrepreneuriat social et solidaire), créée en 2006, à laquelle il est reconnu d’avoir « démontré son efficacité », est confortée « pour des missions transversales à toutes l’ESS » aux cotés de la Chambre régionale, la CRESS. Le Partenariat mis en place avec l’Urscop, essentiel au développement coopératif serait aussi poursuivi.

Les dispositifs que nous avions mis en place ; pour soutenir les besoins d’investissements et les créations d’emplois des acteurs de l’ESS avec des taux d’intervention bonifiés –l’Aress-, et pour accompagner la création et la transmission d’entreprises en Scop et Scic –Région Coopérative-, sont.. rebaptisés et étendus à l’ensemble du territoire normand.

Ces outils étaient issus de la co-construction de la politique haut normande, laquelle nous avait collectivement conduits à définir les besoins à satisfaire pour faire la promotion des valeurs de l’ESS et les approfondir, accueillir les acteurs publics et privés, booster le développement coopératif, accompagner l’innovation sociale et consolider les modèles économiques innovants.

C’est sur ce dernier plan que le bât blesse aujourd’hui puisque la « nouvelle » politique ESS régionale ne reprend pas à son compte le dispositif dédié, l’appel à projets annuel que nous avions appelé « Eco-Région-Solidaire » et qui a connu sa huitième édition en 2015.

Eco-Région-Solidaire visait la phase amont des projets. Les lauréats étaient sélectionnés chaque année par un jury pluraliste (Collectivités, réseaux d’acteurs de l’ESS). Une aide jusqu’à un montant de 25 000 euros leur était attribuée afin de conduire les études de faisabilité nécessaires à la validation technique et économique de leurs projets. Ils étaient tenus de s’engager à suivre une semaine par mois durant 6 mois, des modules d’accompagnement et de formations collectives intégralement pris en charge par la Région.

Ces modules ont largement fait la preuve de leur utilité. Pour maximiser les chances de lancement réussi. En mettant les porteurs de projets en situation de mutualisation des expériences et des compétences dans un contexte collectif.

Si l’exécutif régional se propose de maintenir une aide aux études de faisabilité à hauteur de 20 000 euros, la notion d’appel à projets, qui créait une émulation, et la formation-accompagnement des porteurs de projets disparaissent.

Eco Région Solidaire, en huit éditions, à permis à la Région de soutenir plus de 120 projets dont 85 sont aujourd’hui en activité ou en phase de démarrage. Pour la plupart, ces projets, les services et les emplois créés, n’auraient pu aboutir sans ce soutien.

Ils ont permis, comme le montrent les liens ci dessous (*), à l’économie sociale et solidaire de retrouver une nouvelle jeunesse et de nouveaux visages, dans notre région.

Il serait dommage de tourner ainsi la page.

Gageons qu’une évaluation et une petite enquête auprès de tous les bénéficiaires pourra convaincre l’exécutif régional de boucher ce trou en créant un dispositif propre et comparable ?

le 3 février 2017. Claude TALEB

+ d’infos, listes d’acteurs et de contacts, ICI et, ci dessous, liste non exhaustive de bénéficiaires d’ERS.

1001 Légumes, la Scic IDEE, Le Jardin des sculptures de Bois Guilbert, La Ferme du Bec Hellouin, La Scop Services à Sotteville, Les Habilleuses à Fécamp, Facility Serv à Mont Saint Aignan, Enercoop Normandie, Quartier & Co à Dieppe,  Graine des Champs à Vascoueil, Seine Saveur bio à Val de Reuil et Rouen, Just Kiff Dancing à St Etienne du Rouvray, La Librairie La Grande Ourse à Dieppe, Le Pôle LH mobilités,  Romain Créations, Le Bon Créneau, Le Pole Transports Solidaires à Sotteville,  Guidoline à Rouen, La Roue Libre au Havre, La ressourcerie Résistes à Darnétal, Anymania à Val de Reuil, Le projet Data Rouen, Les Copeaux Numériques à Petit Quevilly, Le Champ des Possibles à Rouen, l’Agnel à Rouen, Yusit à Rouen, Happy Culture à Rouen, Terres de Rencontres à Bois Héroult, Saveurs et Savoirs à Romilly, Caliter à Verneuil sur Avre, Les Musts Bien être … et bien d’autres

 

 

Les 10 ans de l’Adress : 10 ans d’action en faveur de l’entrepreneuriat social et solidaire

Il y a 10 ans, la création de l’Agence pour le Développement Régional de l’Economie Sociale et Solidaire (l’Adress) était un premier aboutissement concret d’une démarche de co-production d’une politique publique régionale initié par la Région Haute-Normandie.

Cette approche était.. une première pour la collectivité. La création d’une agence dédiée à la promotion de l’ESS, à l’accueil et à l’appui des porteurs de projets, financée par des fonds publics mais gérée par ses adhérents, était une innovation bientôt dupliquée en Ile de France.

Lire plus

L’économie sociale et solidaire, belle option pour la création d’emplois en Haute-Normandie

L’hémicycle du Conseil Régional était plein comme un oeuf le 20 février dernier pour les Rencontres régionales de l’économie sociale et solidaire haut-normande. Les 200 participants ont assisté à deux tables-rondes de haute qualité auxquelles avaient accepté de participer les créateurs de 2 jeunes Scop, Sportrising et Liesse, le chef d’entreprise cédant et le gérant repreneur de Setco , entreprise de 28 salariés, le directeur régional de la la BPI la Banque publique d’investissement, , celui du Crédit coopératif et un Crowfunder (finance participative), tous très écoutés et visiblement ravis des dialogues qui se sont instaurés et des rencontres qui se sont opérées .

Lire plus

L’économie sociale et solidaire, la promesse et l’actualité d’une économie humaine

Jeudi 20 février, le Conseil Régional sera l’hôte des  RENCONTRES REGIONALES DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

10 ANS D’ACTION

Il y a un peu moins de 10 ans, un premier Forum régional de l’ESS avait été organisé dans la même enceinte. La participation très forte des acteurs régionaux « orphelins » de politique publique ESS depuis 2002 avait montré qu’ils « bougeaient encore », qu’ils n’entendaient pas se contenter d’un débat sans lendemain. Et qu’ils accueillaient avec enthousiasme l’idée d’une action structurante visant à faire vivre et développer l »entreprendre autrement et le « small is beautiful » dans une région où on a coutume de plutôt miser sur les grosses cylindrées.

Nous avions séance tenante convenu d’une concertation. Dédiée à la co-construction d’une politique régionale de soutien à l’ESS, elle dura 6 mois et aboutit à 3 décisions majeures : la création d’un dispositif de soutien aux projets innovants,  la mise en place de crédits expérimentaux de soutien aux premiers besoins d’investissement des porteurs de projets, la création d’un centre de ressources et de promotion.

Lire plus

11 nouveaux projets pour développer l’économie sociale et solidaire

La Commission permanente de ce lundi 17 juin a engagé le soutien de la Région à 11 projets lauréats de l’appel à projets Eco-Région-Solidaire, pour un montant total de 194 685 euros.

Comme chaque année, la sélection des projets a été effectuée au vu de la qualité technique des dossiers et après des auditions des porteurs de projets, par une commission présidée par la Région, à laquelle des partenaires publics et privés de l’ESS ont apporté leur concours; les Départements, la Créa, le FSE, l’Agence régionale de l’ESS (ADRESS) , l’Union des Sociétés coopératives et participatives (URSCOP), L’Agence de l’Innovation (SEINARI), Haute-Normandie-Active (HNA) , le Crédit coopératif, la Caisse des dépôts..

Dans un premier temps les lauréats bénéficieront du financement d’études de faisabilité de leur projet et s’engagent à suivre des  modules  accompagnement professionnalisant gratuits une semaine par mois durant 6 mois.

Lire plus

La PME HISA se tranforme en SCOP pour se développer en misant d’abord sur les hommes et les femmes qui y travaillent

« .. J’ai pensé et clamé depuis longtemps.. que l’entreprise  devait appartenir aux entrepreneurs et non à des investisseurs-spéculateurs qui n’ont pas la notion de l’entreprise, qui ne vivent pas l’entreprise. Le constat que je fais aujourd’hui va encore plus loin. Je pense que l’entreprise doit appartenir à ceux qui y travaillent… ».

Ainsi parle un patron haut-normand qui a choisi  de céder son entreprise sous statut SCOP (société coopérative et participative) à ses collaborateurs et salariés. Je trouve que cette parole résonne fort, à l’heure de l’interminable quête d’un repreneur-investisseur d’Arcelor Mittal ou Pétroplus. Il s’agit certes là de multinationales détenues par.. des investisseurs, qui sans doute, « ne vivent pas l’entreprise ».

La Scop créée ce 30 novembre est, elle, une PME haut-normande de 135 salariés, la société HISA, société d’ingénierie réputée dans l’industrie. Dans le débat national sur la ré-industrialisation, c’est l’archétype de la PME qui fait la force du tissu industriel allemand et que la France a trop longtemps négligé au profit des multinationales.

Lire plus

Voyage à Madagascar

cloture mada Je pars aujourd’hui à Tamatave, principale ville de la région Atsinanana, région partenaire de la Haute Normandie à Madagascar.

La Région Haute Normandie a signé en 2008 un protocole d’accord avec la région d’Atsinanana pour inscrire dans la durée des actions de transfert de compétences en matière de formation professionnelle, d’énergies renouvelables, de développement rural et d’agriculture.

Lire plus

POUR UN NEW DEAL ÉCOLOGIQUE écologiste, conseiller régional de Normandie